UPMC Inserm
Epidémiologie, stratégies thérapeutiques et virologie cliniques dans l'infection à VIH   Imprimer la page  
  Français   English  
Accueil
FHDH
A propos de la base
DOMEVIH
Principaux résultats
- RICE février 2013
- Publications
L'équipe
- Le GEC
- U943 (ex-U720)
Collaborations
Etudes cliniques
ONCOVIH
Autres études
EPIDERMAS
FranceCoag
Doctorants - post-docs
EPICLIN 2010

       ETUDE  ONCOVIH 2006

Evaluation prospective des cas de tumeurs malignes

chez des patients infectés par le VIH

 

 

 Liste des centres participants

 

 

Objectifs :

 

·    Recenser les nouveaux cas de pathologies malignes survenant chez les patients infectés par le VIH sur une période de 12 mois.

·    Décrire les facteurs de risque, la typologie, les principales caractéristiques et les différents types de prise en charge de ces pathologies malignes.

·    Déterminer le pronostic des patients infectés par le VIH atteints d’une pathologie maligne à 12 mois.

 

2 étapes :

 

·   FAXER la fiche descriptive initiale n°1 (téléchargeable : cliquer ici) pour signaler vos patients VIH+ (quel que soit leur âge) présentant un diagnostic de tumeur maligne (tous cas de tumeur maligne) entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2006 .

 

Ø Un cahier d’observation vous sera envoyé pour chaque patient

 

·   Retourner par courrier les fiches de suivi à 3, 6 et 12 mois du cahier d’observation.

 

au centre coordinateur : INSERM Unité 720
  Equipe ONCOVIH
FAX : 01 42 16 42 61
Email : oncovih_at_ccde.chups.jussieu.fr

 

 

Contacts :       

Hilma Navassartian               Tel: 01 42 16 42 66,

hnavassartian_at_ccde.chups.jussieu.fr
Dr Olga Kalmykova               Tel: 01 42 16 42 88,

olga.kalmykova_at_ccde.chups.jussieu.fr

Michèle Génin                        Tel: 01 42 16 42 64,

mgenin_at_ccde.chups.jussieu.fr

 

Responsables de l’étude :

 

D Costagliola,  dominique.costagliola_at_ccde.chups.jussieu.fr

Pr C Katlama,  christine.katlama_at_psl.ap-hop-paris.fr

Dr JP Spano,   jean-philippe.spano_at_psl.ap-hop-paris.fr

 

 

Soutien financier : Cancéropole Ile-de-France

 

Parrainages :

 

Agence Nationale de Recherche sur le Sida et des Hépatites (ANRS)

  Institut de Veille Sanitaire (InVS)
  Institut National du Cancer (INCa)

 

 

 

 

 

 

Autres documents téléchargeables :

Texte du projet de l'étude

Lettre d'information au patient

La lettre ONCOVIH, mars 2006

La lettre ONCOVIH, avril 2006

 

Résumé de l’étude

 

Les tumeurs malignes sont devenues une des principales causes de morbidité et de mortalité des patients infectés par le VIH. Les cas de tumeurs malignes ne définissant pas le sida ont une incidence plus élevée que dans la population non VIH. Ces tumeurs malignes comme la maladie de hodgkin, le cancer bronchique, les cancers cutanés ou le cancer du canal anal, sont caractérisées par une présentation clinique initiale plus agressive et une évolution plus péjorative que dans la population générale.

 

Les objectifs de l’étude ONCOVIH 2006 sont :

·    Recenser les nouveaux cas de pathologies malignes survenant chez les patients infectés par le VIH sur une période de 12 mois.

·    Décrire les facteurs de risque, la typologie, les principales caractéristiques et les différents types de prise en charge de ces pathologies malignes.

·    Déterminer le pronostic des patients infectés par le VIH atteints d’une pathologie maligne à 12 mois.

 

Les retombées attendues de l’étude sont :

·    Générer des hypothèses en matière de recommandations de prise en charge des patients infectés par le VIH susceptibles de développer une pathologie maligne (prévention, dépistage, stratégie thérapeutique, surveillance).

 

Pour répondre à ces objectifs, le projet ONCOVIH repose sur une étude descriptive avec le recueil prospectif de nouveaux cas de tumeurs malignes survenant chez des patients infectés par le VIH suivis en France pendant une période de 12 mois. Les sources d’information sont tous les centres de traitement spécialisés prenant en charge des patients infectés par le VIH ou atteints de pathologies malignes.

 

L’exhaustivité de l’enquête sera évaluée par croisement avec la base de données hospitalière française sur le VIH.

Ce projet s’inscrit pleinement dans le cadre d’un financement par Cancéropôle Ile-de-France, et en partenariat et avec le soutien de l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et des Hépatites (ANRS), l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) et l’Institut National du Cancer (INCa).

Adresse Mentions légales Extranet Administration